Cartographie

INGENIEUR TRAVAUX PUBLICS ET AMENAGEMENT DU TERRITOIRE spécialisation ouvrages maritimes

Formation par apprentissage

Niveaux II et I

Sorties avec un diplôme de niveau supérieur à bac+2 (licence, maîtrise, master, dea, dess, doctorat, diplôme de grande école).

Débouchés :

  • DESSINATEUR STRUCTURE MÉTALLIQUE OFFSHORE (H/F)
    Ses missions principales sont de prendre en charge, suivant les don¬nées de l’ingénieur et/ou du dessinateur Lead, tout ou partie d’un dossier de plans. Il réalise des projets, études de faisabilité et en jus¬tifie l’aspect technique en liaison avec l’ingénieur référent. Il réalise des plans de fabrication ou d’aide à l’installation. Il respecte les spé¬cifications et normes en vigueur. Il définit les tâches, donne des ins¬tructions aux dessinateurs juniors qui l’assistent. Il vérifie les plans et documents transmis. Il supervise l’avancement du dossier de plans et effectue le reporting à la hiérarchie du service.
  • INGÉNIEUR / CHEF DE PROJET (H/F)
    Le chef de projet éolien prend en charge la prospection et le déve­loppement des projets, le suivi général du projet jusqu’à sa livraison. Il coordonne et assure le suivi des études techniques et environne­mentales, dont il fait la synthèse pour s’assurer que le projet répond aux objectifs fixés : rentabilité, sécurité, respect de l’environnement et des délais.
    Il est en charge des relations avec les élus et les administrations, de la tenue de réunions publiques, des négociations, du dépôt et du suivi des permis de construire et d’exploiter.
    Il coordonne l’ensemble des équipes impliquées dans le projet dont il a la charge.
  • INGÉNIEUR D’ÉTUDES (H/F)
    De formation généraliste, avec une spécialisation éventuelle, l’ingé­nieur d’études coordonne les études liées au développement de nou­veaux produits et s’attache à respecter les spécifications définies dans le cahier des charges. Il peut également être responsable de toute la réalisation d’un projet, il crée des prototypes, teste et contrôle les différents composants.
    Autre facette de son métier, il collabore avec les ingénieurs d’études des autres spécialités pour établir une étude complète d’un produit ou d’un procédé. Il prend les avis des services de fabrication et de production pour vérifier les conditions de faisabilité**. Les spéciali­tés possibles d’un ingénieur dans le domaine des EMR sont les sui­vantes : acoustique, vibrations, capteurs, mécanique, robotique ou encore métaux, matériaux.
    ** Exemple : on peut lui confier le développement d’outils de concep­tion et de calcul structures appliqués aux opérations complexes intervenant dans les projets de fabrication offshore (levages lourds, chargements sur barge, ballastage, lignes de mouillages, transport par remorques multi-roues).
  • INGÉNIEUR EN ENVIRONNEMENT ET GÉNIE CIVIL MARITIME (H/F)
    Ce professionnel s’inscrit dans les phases de développement des complexes portuaires, maritimes et énergétiques (CPME), de la conception jusqu’à la mise en œuvre. Il est capable de travailler en équipe dans un service de projets d’infrastructures portuaires ma-ritimes et de collaborer à l’élaboration des propositions de maitrise d’œuvre, de la détection et du suivi prospects, des organisations et suivi des procédures administratives. Des compétences en matière de techniques de laboratoire et in situ ainsi qu’en matière d’analyse numérique (modélisations numériques de calculs complexes concer-nant les matériaux, la houle, les structures, les paramètres géotech-nique) sont requises. La conception et la réalisation des ouvrages doit s’accompagner d’une préoccupation de l’impact environnemental et d’une volonté d’intégration positive.
  • INGÉNIEUR GÉNIE CIVIL (H/F)
    L’ingénieur civil ou ingénieur en génie civil s’occupe de la conception, de la réalisation et de l’exploitation de construction d’infrastructures. Il peut être amené à rechercher des solutions techniques adaptées aux projets en secteur maritime.
    Il peut contribuer à la rédaction des cahiers des charges et des documents techniques, ou à assurer la formation interne dans son domaine d’expertise. Il accompagne l’avancée des travaux de produc­tion.
  • INGÉNIEUR OU TECHNICIEN SUPÉRIEUR EN ENVIRONNEMENT (H/F)
    L’ingénieur environnement prévoit et mesure l’impact des méthodes et des capacités de production sur l’environnement (par exemple, la construction d’une ferme éolienne ou d’usine de construction bord à quai…). Il propose ensuite des solutions adaptées pour maîtriser la pollution de l’air et de l’eau, réduire les nuisances sonores et gérer les déchets. S’il s’applique à faire respecter les réglementations en vigueur et à éviter les impacts écologiques, sur la faune et la flore locales notamment, il veille aussi à entraver le moins possible la pro­duction industrielle. Il maîtrise ainsi le coût de la réduction de la pol­lution.
    Pour sensibiliser le personnel aux problématiques environnemen­tales, il met en œuvre des opérations d’information. Son avis d’expert est parfois sollicité pour des agrandissements d’usine, de nouvelles constructions ou des transformations. À cette occasion, il veille au respect des normes environnementales et fait des propositions pour valoriser l’espace et participer au développement local. Dans son champ d’action « éolien », on retrouve : l’analyse de l’environnement, la rhéologie, l’aérologie ou encore l’hydrologie. Plus généralement, on retrouve dans son champ de compétences les métiers liés à la mé­canique des fluides et des sols.

    On trouve aussi dans cette famille de métiers les géologues, hommes/femmes de laboratoires et de terrain qui étudient la Terre en surface et en profondeur, les hydrogéologues plus spécialisés dans l’analyse des eaux souterraines et, enfin, les hydrobiologistes dont la mission consiste à étudier l’état biologique des milieux aquatiques.
  • INGÉNIEUR SUPERINTENDANT DE FORAGE (H/F)
    Il est chargé du planning et du programme détaillé. Il occupe le poste de contrôleur/superviseur de forage. Il conseille et apporte des ré¬ponses aux questions relatives à son domaine d’expertise, développe et valide des solutions technologiques puis supervise les travaux.
  • INGÉNIEUR – GÉOLOGIE MARINE (H/F)
    Les cartes de l´utilisation des fonds marins vont se répandre, tout comme les cartes de l´utilisation des terres, qui jouent maintenant un rôle de premier plan dans le développement urbain et rural. Le géologue marin extrait de plus en plus souvent les attributs géologiques à partir de données de téléacoustique.
    La cartographie des fonds marins fournit des cartes de base qui constituent le fondement de la gestion intégrée des zones côtières. Ces géologues travaillent sur de nombreuses caractéristiques des fonds sous-marins. Il peut faire appel à des méthodes géotechniques in situ et travailler avec des océanographes spécialisés, ainsi qu’avec les météorologues.

Établissements

14 - Calvados

Etablissement de l'enseignement supérieur du DUT au Diplôme d'Ingénieur

ESITC – Ecole d’Ingénierie et travaux de la construction
1, rue Pierre et Marie Curie Campus 2
14610 Epron

 
E-mail : contact-[(at)]-esitc-caen-[(dot)]-fr
Téléphone : 02 31 46 23 00
Fax : 02 31 43 89 74


Actualités

FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
 
FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
France Energies Marines vient d'annoncer l'ouverture d'un poste : Ingénieur de recherche en géosciences marines : géotechnique et géophysique


Toute l'info à suivre

Newsletter

Presse

Ouest Normandie énergies marines
3, rue René Cassin - 14280 Saint-Contest
emr-[(at)]-spl-onem-[(dot)]-fr | +33 (0)2.61.45.17.30


une initiative
Facebook RSS LinkedIn

Réalisation Web-Interactive