Cartographie

DUT GENIE ELECTRIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIEL

Formation initiale / cursus scolaire

Niveau III

Sorties avec un diplôme de niveau Bac + 2 ans (DUT, BTS, DEUG, écoles des formations sanitaires ou sociales, etc.).

Débouchés :

  • ÉLECTRICIEN maintenance, installation sous-station et raccordement (H/F)
    Ils installent et maintiennent le système d’alimentation fonctionnel dans un environnement offshore. Ils installent l’ensemble des câbles et de la commande de machinerie qui existe sur les plates-formes. L’expertise doit concerner les types de câblage, notamment des sys¬tèmes informatiques. Le travail peut être effectué dans des espaces extrêmement restreints, dans des conditions difficiles et quelques fois en hauteur.
    La construction de la sous-station électrique va mobiliser un certain nombre de métiers déjà cités qui sont liés à l’ingénierie, à l’encadre¬ment, aux BTP, à l’électromécanique, à l’électricité haute tension. Les attaches de câbles sont une première tâche dévolue à ces spécia¬listes.
    Il s’agit également de mettre en place des jonctions de transition à terre, assurant le raccordement des câbles sous-marins au réseau terrestre, des tableaux de distribution à isolation sous gaz, ainsi que les jonctions de réparation. Ces câbles d’énergie haute tension peu¬vent incorporer des éléments de fibre optique pour assurer les com-munications de données, la commande et la surveillance du réseau de transport d’énergie.
  • ENSOUILLEUR-AUTOMATICIEN (H/F)
    Ensouiller consiste à enterrer des câbles, des canalisations. Dans la chaîne de valeur de l’éolien offshore ce métier intervention au mo¬ment du raccordement électrique des éoliennes entre elles et aux sous-stations de regroupement. La pose des câbles sous-marins est une opération très délicate. Les câbles ombilicaux bénéficiant d’un gainage spécial et sont enfouis au fur et à mesure de l’avancée d’un navire dédié et d’un engin sous-marin adapté. Cet appareil est en¬tièrement géré depuis la surface, il peut être doté de caméras et de capteurs sonar qui permettent d’avoir une vision 3D en temps réel de l’opération. Les câbles sont ensouillés à environ 2m sous le fond sous-marin. Des capacités de téléguidage de précision sont bien entendu nécessaires pour réaliser de telles opérations.
  • TECHNICIEN DE MAINTENANCE (H/F)
    Sur site, le technicien de maintenance entretient les éoliennes. Il effectue la maintenance programmée des machines pour garantir leur bon fonctionnement.
    Lorsqu’un problème survient malgré tout, il doit intervenir rapide­ment pour ne pas ralentir l’exploitation. Il analyse la machine pour trouver d’où vient la panne. Puis il remplace les pièces abîmées et remet l’appareil en service.
    Spécificités nécessaires pour l’éolien offshore :
    • Forte sensibilisation à la sécurité en mer : travail en hauteur, travail en mer, survol des sites,
    • Compétences en électrotechnique, mécanique, électricité haute tension, composites, levage,
    • Spécialisations : « éoliennes », « station électrique » et « fondation » et également « navires de servitudes ».
  • TECHNICIEN ÉLECTRONICIEN (H/F)
    Le technicien intervient sur des équipements industriels, des sys¬tèmes de télécommunications... Il localise l’origine de la panne, procède au remplacement d’un composant ou d’une carte électro¬nique, modifie le programme informatique intégré à une puce, puis remet en service les équipements.
    Dans un laboratoire d’essais, il vérifie qu’un prototype (de système de guidage laser, par exemple) est conforme aux performances atten¬dues. En collaboration avec l’ingénieur, il définit les mesures à effec¬tuer, puis réalise les essais et exécute les mises au point. Technicien de contrôle, il définit les tests à pratiquer sur les produits fabriqués.
    Dirigé par un ingénieur, il peut participer à des activités d’études : conception à partir d’un cahier de charges d’une carte électronique, par exemple. Il réalise le schéma de la carte, effectue les tests de conformité, édite les documents de fabrication. En tant que techni¬cien d’intégration, il participe à la fabrication des équipements en implantant les cartes électroniques et en assurant leur raccordement.
  • TECHNICIEN SUPERVISION-EXPLOITATION (H/F)
    Le technicien supervision-exploitation intègre une équipe qui assure la gestion des équipements dans un centre d’opération à distance. Il peut déceler les anomalies sur les équipements, formuler un dia­gnostic de dysfonctionnement, intervenir pour maintenir la produc­tion, participer à la gestion de la maintenance et à l’installation des équipements.
    Ses missions ont notamment pour vocation l’optimisation énergé­tique et environnementale des installations qui lui sont confiées.
    Il est également en contact avec les clients internes et/ou externes afin de définir avec eux les travaux ou les améliorations à réaliser. Il assure également la coordination des activités en mer.
    Spécificités nécessaires pour l’éolien offshore :
    • Forte sensibilisation à la sécurité en mer,
    • Compétences en supervision à distance, logistique et approvision­nement, informatique, surveillance maritime et prévision météoro­logique.

Établissements

50 - Manche

Etablissement de l'enseignement supérieur du DUT au Diplôme d'Ingénieur

IUT de Cherbourg Manche, Université de Caen Basse-Normandie
Rue Max Pol Fouchet
50100 Cherbourg-Octeville

 
E-mail : iut-[(dot)]-cherbourg-[(at)]-unicaen-[(dot)]-fr
Téléphone : 02 33 01 45 00
Fax : 02 33 01 45 01


Actualités

FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
 
FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
France Energies Marines vient d'annoncer l'ouverture d'un poste : Ingénieur de recherche en géosciences marines : géotechnique et géophysique


Toute l'info à suivre

Newsletter

Presse

Ouest Normandie énergies marines
3, rue René Cassin - 14280 Saint-Contest
emr-[(at)]-spl-onem-[(dot)]-fr | +33 (0)2.61.45.17.30


une initiative
Facebook RSS LinkedIn

Réalisation Web-Interactive