Cartographie

LICENCE PRO PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT spécialité Génie de l’environnement et du développement durable

Formation continue

Niveaux II et I

Sorties avec un diplôme de niveau supérieur à bac+2 (licence, maîtrise, master, dea, dess, doctorat, diplôme de grande école).

Débouchés :

  • CARTOGRAPHE - GÉOMATICIEN (H/F)
    Le cartographe/géomaticien traite et produit des données d’informa¬tions géographiques, géo localisées et cartographies des thématiques à destinations de clients, usagers (partenaires, entreprises, publics…). Il procède parfois au développement et à l’exploitation d’un Système d’Information Géographique - SIG -. Il peut être amené à synchroniser une équipe et piloter un projet.
    Un pied dans les sciences de la Terre, l’autre dans les sciences hu¬maines, il observe à la loupe un territoire (ville, région, pays) et tous les facteurs qui influencent son organisation. Il peut s’agir de facteurs naturels (reliefs, climats) comme de facteurs sociaux et économiques (nouveaux équipements industriels, déplacement des populations).
    Grâce à cette analyse, il peut conseiller les décideurs (mairies, régions, ministères) quant à leur politique d’aménagement du territoire. L’implantation d’un grand projet industriel sur un ter¬ritoire pouvant avoir des conséquences majeures sur la faune et la flore, le géographe se porte garant du projet et de sa faisabilité.
  • INGÉNIEUR OU TECHNICIEN SUPÉRIEUR EN ENVIRONNEMENT (H/F)
    L’ingénieur environnement prévoit et mesure l’impact des méthodes et des capacités de production sur l’environnement (par exemple, la construction d’une ferme éolienne ou d’usine de construction bord à quai…). Il propose ensuite des solutions adaptées pour maîtriser la pollution de l’air et de l’eau, réduire les nuisances sonores et gérer les déchets. S’il s’applique à faire respecter les réglementations en vigueur et à éviter les impacts écologiques, sur la faune et la flore locales notamment, il veille aussi à entraver le moins possible la pro­duction industrielle. Il maîtrise ainsi le coût de la réduction de la pol­lution.
    Pour sensibiliser le personnel aux problématiques environnemen­tales, il met en œuvre des opérations d’information. Son avis d’expert est parfois sollicité pour des agrandissements d’usine, de nouvelles constructions ou des transformations. À cette occasion, il veille au respect des normes environnementales et fait des propositions pour valoriser l’espace et participer au développement local. Dans son champ d’action « éolien », on retrouve : l’analyse de l’environnement, la rhéologie, l’aérologie ou encore l’hydrologie. Plus généralement, on retrouve dans son champ de compétences les métiers liés à la mé­canique des fluides et des sols.

    On trouve aussi dans cette famille de métiers les géologues, hommes/femmes de laboratoires et de terrain qui étudient la Terre en surface et en profondeur, les hydrogéologues plus spécialisés dans l’analyse des eaux souterraines et, enfin, les hydrobiologistes dont la mission consiste à étudier l’état biologique des milieux aquatiques.

Établissements

14 - Calvados

Etablissement de l'enseignement supérieur du DUT au Diplôme d'Ingénieur

IUT de Caen, antenne de Caen pôle sciences et technologie, Université de Caen Basse-Normandie
Boulevard Maréchal Juin
14000 Caen Cedex

 
E-mail : iut-[(dot)]-caen-[(at)]-unicaen-[(dot)]-fr
Téléphone : 02 31 56 70 00
Fax : 02 31 43 70 32


Actualités

FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
 
FEM recrute un(e) Ingénieur de recherche en géosciences marines (CDD)
France Energies Marines vient d'annoncer l'ouverture d'un poste : Ingénieur de recherche en géosciences marines : géotechnique et géophysique


Toute l'info à suivre

Newsletter

Presse

Ouest Normandie énergies marines
3, rue René Cassin - 14280 Saint-Contest
emr-[(at)]-spl-onem-[(dot)]-fr | +33 (0)2.61.45.17.30


une initiative
Facebook RSS LinkedIn

Réalisation Web-Interactive